La petite communiste qui ne souriait jamais – Lola Lafon

La petite communiste qui ne souriait jamais – Lola Lafon

Ce roman se dévore et se dépose aussi facilement, les chapitres sont très courts et permettent donc d’être dérangé ici et là sans nécessairement perdre le fil de l’histoire. Lola Lafon nous livre un roman plein d’humanité, suivant la vie de Nadia Comaneci: « Si les dates, les lieux et les événements ont été respectés, pour le reste, j’ai choisi de remplir les silences de l’histoire et ceux de l’héroïne et de garder la trace des multiples hypothèses et versions d’un monde évanoui. » Nadia Comaneci, gymnaste roumaine de 14 ans apparue pour la première fois aux JO de Montréal en 1976 et devient rapidement la meilleure gymnaste au monde. Ce roman nous expose une critique importante sur l’évaluation du corps féminin, les sports de compétitions chez les adolescentes et bien sûr, nous apporte un regard sur le communisme de l’époque en Roumanie. ⁣

Nous nous sentons vraiment transposés dans le corps et dans la tête d’une jeune fille de 14 ans qui évolue au fil du roman; et pas n’importe quelle jeune fille, une gymnaste prodigieuse qui aura occupé la place médiatique et le monde sportif pendant plusieurs années. ⁣

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *